Allergies alimentaires

La substance responsable de la réaction allergique provient d’un aliment qui peut se présenter sous toutes les formes possibles (cuit, cru, vapeur, grillé…).
On peut devenir allergique à un aliment en le mangeant, mais aussi dans de rares cas en le touchant ou même en respirant des vapeurs de cuisson en contenant.

L’allergie alimentaire est possible à tout âge de la vie mais débute plus fréquemment chez l’enfant.
La plupart des allergies alimentaires sont acquises à l’âge d’1 ou 2 ans. Puis la prévalence des allergies alimentaires décroît pour être stable à l’âge adulte. L’évolution est variable selon l’aliment.

Les aliments en cause

Le lait, les oeufs, l’arachide, les fruits à coque, sont les aliments les plus fréquemment en cause chez l’enfant.

Les fruits des prunoïdées (pomme, poire, fruits à noyaux), les apiacées (carotte, céleri, fenouil, persil, coriandre), la farine de blé et les fruits à coque sont les plus souvent en cause chez l’adulte.

De manière générale, les allergies au lait de vache et aux oeufs guérissent : dans 80 % des cas pour l’allergie au lait de vache ; dans 52.7 % des cas pour l’allergie aux oeufs. En revanche, les allergies à l’arachide, aux fruits à coque, aux poissons et crustacés ont tendance à persister.

Les symptômes de l'allergie alimentaire

L’allergie alimentaire peut se manifester de diverses manières :

• Ce que l’on rencontre le plus fréquemment :
   - une réaction allergique à un aliment peut se manifester uniquement sous la forme d’un gonflement des lèvres parfois associé à des démangeaisons dans la bouche
   - elle peut aussi déclencher des plaques rouges du visage avec oedème des paupières et du visage et parfois un oedème de Quincke.

• Les symptômes peuvent être généraux avec un prurit, une urticaire atteignant le corps entier, des vomissements, une sensation de malaise, une difficulté respiratoire qui peut faire craindre la survenue d'un choc anaphylactique.

• Le choc anaphylactique, heureusement très rare, peut être la conséquence d’une allergie alimentaire violente. Il s’agit d’une réaction allergique généralisée avec chute de la tension artérielle et souvent détresse respiratoire. C’est une urgence vitale qui impose une prise en charge immédiate.

• Sous une forme moins aigüe, l’allergie alimentaire peut aussi contribuer à la persistance et au déclenchement de poussées d’eczéma en cas de dermatite atopique (eczéma de l’enfant).