Allergies de contact

L’eczéma de contact se caractérise par une lésion cutanée rouge et sèche à contours irréguliers, associée à des vésicules qui peuvent suinter. La démangeaison est quasi constante. Au niveau du visage et surtout des paupières, l’eczéma en phase aigüe prend fréquemment l’aspect d’un oedème (gonflement) quelquefois très important.

Les symptômes apparaissent toujours de manière différée, entre 24 et 72 heures après le contact.

Habituellement, lors des premières crises, en l’absence de nouveau contact, la réaction allergique disparaît
spontanément au bout de 5 à 6 jours. Mais au fil du temps, si les contacts allergisants se répètent, la réaction persiste de plus en plus et s’aggrave jusqu’à obtenir parfois un épaississement de la peau (appelé lichénification).

Siège de l'eczéma

L’éruption cutanée due à un eczéma de contact est toujours localisée sur la zone d’application de l’allergène.
Par exemple, une allergie de contact aux boucles d’oreilles (nickel) se localise au niveau des lobes des oreilles, une allergie de contact aux gants en caoutchouc (latex) se localise au niveau des mains.
Néanmoins au fil des applications, l’éruption peut s’étendre, tout en restant prédominante au niveau du site initial de contact.

Les allergènes responsables des allergies de contact

Les allergènes responsables sont très nombreux et omniprésents tant dans la vie personnelle que dans la vie professionnelle.
Les métaux (ex : nickel, cuivre, ...), les cosmétiques, les parfums et les végétaux sont les principaux responsables d’allergies de contact dans la vie de tous les jours.
Au niveau professionnel, les métiers dits “manuels” sont plus exposés car susceptibles de créer des contacts fréquents avec des produits sensibilisants. Ainsi, les teintures capillaires utilisées en coiffure ou encore le chrome des ciments manipulés par les maçons sont les exemples les plus connus.

L'eczéma de contact est une forme d'allergie cutanée

Comme toute allergie, l’eczéma de contact correspond à une réaction de l’organisme vis-à-vis d’une substance étrangère, l’allergène. Ceci survient après une période plus ou moins longue de sensibilisation, sans symptôme clinique. On peut donc devenir allergique à un produit que l’on utilise depuis longtemps.
Cet allergène peut être appliqué régulièrement ou non, directement sur la peau (crème, maquillage, bijoux…) ou aéroporté (parfums). Il peut être d’origine diverse (végétale, minérale, chimique).
L’eczéma de contact doit être bien différencié de l’urticaire et de l’eczéma atopique. L’urticaire est une éruption fugace ressemblant à des piqûres d’orties. L’eczéma atopique, ou dermatite atopique, est une maladie inflammatoire chronique de la peau.